Menu

Mon capital soleil, j’y tiens !

0 Comments


Le capital soleil, ce n’est pas quelque chose qu’on acquiert au fur et à mesure qu’on s’expose au soleil, non. En réalité, à la naissance, chacun d’entre nous possède un type de peau et un potentiel d’adaptation aux UVA/UVB, c’est cela le fameux capital soleil. Mais le fait qu’il soit inné ne le rend pas éternel, en fait, si on n’y prend garde, d’été en été, il peut s’émietter, sans même que l’on en soit conscient. De plus, la vitesse à laquelle il peut partir en lambeaux peut être rapide, et même très rapide pour certaines. Il n’est donc pas inépuisable. Alors, comment faire pour ne pas être dans le rouge ?

En savoir plus sur mon capital soleil

On s’en doute, vivre en plein Paris ou sur la Côte d’Azur n’a pas les mêmes effets sur notre peau. De même, vivre en appartement ou dans une maison entourée d’un jardin ne produit pas les mêmes conséquences sur notre capital soleil. Pareillement, partir au soleil pendant tout un mois ou un week-end de temps en temps même dans l’île la plus ensoleillée, ce n’est vraiment pas la même chose. Dans le premier cas de figure, notre peau s’habitue petit à petit aux UV, et ne choppe pas de méchants coups de soleil puisqu’on n’est pas pressée.

Je préserve mon capital soleil

Certaines habitudes sont à acquérir pour ne pas entamer son capital soleil ou le cas échéant, le reconquérir. Il faut retenir que plus on est à l’extérieur, plus on s’expose aux rayons de soleil, même si le temps est nuageux, puisque plus de 80% des UV peuvent traverser les nuages. Une heure de terrasse plein sud vers le coup de 13h au mois de juin produit le même sur notre capital soleil effet qu’une heure de plage au cœur de l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *