Menu

Comment s’effectue un test de paternité ?

0 Comments


Un test de paternité est un examen génétique permettant d’affirmer les liens de parenté existant entre deux personnes. Le test ADN est généralement requis dans le cadre de procédures judiciaires. D’ailleurs, la réalisation du test est considérée comme illégale en France si elle n’a pas été ordonnée par un juge.

Pourquoi faire un test de paternité ?

Le test de paternité est ouvert à tout enfant qui ne connait pas son vrai père ou qui n’a pas été reconnu par son père. On peut également demander un test de paternité pour confirmer un soupçon de paternité, par exemple pour prouver la paternité d’un mari durant un divorce. Puis, on peut aussi demander un test ADN pour contester une paternité ou dans le cadre d’une succession ou encore d’une immigration. Tout cela se réalise souvent dans le but d’obliger le père biologique à prendre ses responsabilités. En effet, en cas de divorce par exemple, le père biologique doit verser une pension alimentaire. En outre, un enfant a le droit à l’héritage de son père, ainsi il faut parfois prouver le lien existant entre eux.

Les procédures à suivre pour la réalisation d’un test ADN de paternité

Les molécules d’ADN sont identiques dans chaque cellule humaine, ainsi les résultats d’un test seront semblables, quel que soit l’échantillon utilisé. Pour réaliser un test ADN, on peut utiliser un échantillon sanguin, de salive, des cheveux ou autres selon le laboratoire. Le prélèvement buccal est la méthode la plus facile et sans douleur permettant d’obtenir rapidement des échantillons d’ADN, c’est pour cela la méthode la plus courante. Les laboratoires mettent à disposition des explications sur la procédure lors d’un test de paternité pour tout ceux qui s’y intéressent. A noter que ce genre de prélèvement peut être effectué auprès d’un bébé, d’un enfant ou d’une personne âgée. Ainsi, le prélèvement des échantillons peut être effectué au domicile du demandeur ou directement au laboratoire responsable de l’examen. Si l’une des deux personnes participant au test n’est plus, par exemple le père ou l’enfant, et ne peut pas fournir un de ces échantillons, il est possible de prendre de l’ADN à partir de n’importe quel support comme les cheveux, les ongles, un caillot de sang, etc. En effet, les molécules d’ADN se dégradent difficilement et lentement. Néanmoins, s’il n’y a pas de support, les aïeux paternels peuvent participer au test et les résultats seront précis comme si le père avait lui-même participé au test. Une fois que le laboratoire a reçu les échantillons, le demandeur peut recevoir les résultats sous 3 à 4 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *