Les meilleurs moyens pour accoucher sans douleur



Après 9 mois d’attente, les femmes enceintes doivent passer par l’étape ultime : l’accouchement. Cette dernière étape est stressante, car douloureuse pour les jeunes mamans. Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs moyens et astuces permettant aux mamans d’accoucher sans douleur, ou presque. Alors quels sont ces moyens ?

Accouchement avec du gaz hilarant

Le gaz hilarant est un mélange de protoxyde d’azote et d’oxygène. Ce mélange est souvent utilisé avant une péridurale. Le gaz hilarant est utilisé lorsque les douleurs sont très importantes lors de l’accouchement. L’utilisation du gaz est très simple, puisqu’il suffit de mettre un masque sur le visage de la future maman afin qu’elle inhale le gaz lorsque les contractions apparaissent. Notez toutefois que le gaz hilarant ne permet pas de supprimer totalement les douleurs, mais seulement de les atténuer.

Accouchement sous hypnose

Technique très répandue aujourd’hui, l’accouchement sous hypnose est pratiqué par des professionnels de l’hypnose. L’accouchement sous hypnose amène la future maman à se dissocier de la douleur ou à voir la douleur d’une autre façon. Il faut aussi savoir que pendant la grossesse, l’hypnose peut agir sur les nausées ou les contractions précoces. Lors de l’accouchement, cette technique permet à la mère de se détendre pour avoir une bonne dilatation et mieux gérer ses sensations pour ne plus ressentir de douleur.

Accouchement par intraveineuse de phentanyl ou par anesthésie du nerf honteux

Souvent utilisé en remplacement d’une péridurale, le phentanyl, dérivé de la morphine, permet de dissiper la douleur lors de l’accouchement ou d’une intervention chirurgicale. Cependant, cette technique présente des contre-indications. Elle ne peut pas être utilisée si la future maman a une infection, un mauvais bilan sanguin ou une forte fièvre.

L’anesthésie du nerf honteux permet aussi de faire disparaitre, pendant quelque temps seulement, la douleur quand la péridurale se dissipe. C’est une anesthésie locale effectuée au niveau d’un nerf situé sur le périnée.

D’autres méthodes pour accoucher sans douleur

Pour accoucher naturellement avec le moins de douleur possible, les médecins proposent aux futures mamans de suivre des cours de préparation à l’accouchement. Pendant les séances, elles trouveront des réponses à la question : Comment accoucher naturellement ? Elles recevront aussi des conseils efficaces sur les moyens pratiques et simples d’atténuer la douleur des contractions. En plus des cours de préparation à l’accouchement, les futures mamans peuvent explorer d’autres moyens non conventionnels pour accoucher avec moins de douleur. Certaines choisissent par exemple l’accouchement dans l’eau. Accoucher dans l’eau permet à la mère de moins ressentir les fortes douleurs lors de l’accouchement, car la pression de l’eau agit comme un effet anesthésiant.

Pour avoir un accouchement sans douleur, d’autres choisissent la pratique du yoga prénatal. Cette activité propose des techniques de respiration et d’autohypnose pour faire entrer la mère dans un état second afin qu’elle ne ressente pas trop de douleurs durant l’accouchement. C’est donc comme la technique de l’hypnose, mais elle est faite par la future mère elle-même. La pratique du yoga permet aussi à la mère de préparer son corps ainsi que son mental à la douleur de l’accouchement par une simple technique appelée « visualisation ». La visualisation consiste à imaginer la douleur comme une fumée par exemple. En faisant disparaitre mentalement celle-ci, elle donne l’ordre à son corps de faire disparaitre la douleur. Ceci dit, cette dernière méthode d’accouchement sans douleur n’est pas faite pour tout le monde, car elle requiert de l’expérience et de l’entrainement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.